TOURISME RELIGIEUX suite et fin

Le tourisme Religieux est l’une des réalités Vivantes que le tourisme social doit mesurer, connaitre et faciliter son encouragement en me référent à une citation du président Norbert Tomini dans son Edito (Info BITS n°29 du 30 Avril 2010).

Nous devons encore insister pour s’assurer que le tourisme social soit présenté et perçu dans sa globalité – par rapport à toutes les autres formes de tourisme – et non pas seulement comme une façon de résoudre les problèmes et saisonnabilité .

Nous avons pensé à demander une réflexion d’approche entre le tourisme religieux et notre tourisme social en me référant sur la déclaration de Montréal <<Pour une vision Humaniste et sociale du tourisme>> ou tout comme le tourisme social, le tourisme religieux est :

Faiseur de société

L’Organisation Mondiale du Tourisme à estimé de 300 à350 Millions le nombre de touristes visitant les lieux pour les motifs religieux ou de croyances lors du premier Congrès Mondial du Tourisme religieux tenu en Octobre 2006

Facteur de puissance Economique

…. congrès au Cours duquel on a évalué ce marché à 18 Milliards de Dollars US

En Amérique du Nord seulement, on estime à 10 milliards de Dollars $US la valeur de cette industrie.1 visiteur sur 4 se dit intéressé par les vacances dites spirituelles.

Au 21e siècle, le tourisme religieux, ce n’est pas seulement les pèlerinages et les missions religieuses. Le tourisme religieux comprend:

  • Les voyages vers une destination religieuse
  • Les voyages incluant des intentions religieuses (participation à des conférences, de recherche, de spectacles en rapport avec ce genre de tourisme)
  • Les voyages de loisir avec l’intention de visiter certains lieux  de cultes. Réflexion: En 2006, il y a eu un accroissement de 36% des voyages basés sur les croyances religieuses chez les américains. Kevin J. Wright, World Religious Travel Association, http://www.religioustravelassociation.com/

Acteur de l’aménagement du territoire et du développement local.

C’est un produit Touristique qui s’adresse non seulement aux gens en quête de morale, mais également les gens en quête de connaissances, d’entretien de mémoire avec des sites classés patrimoines Mondial de L’UNESCO ou souvent la recherche scientifique se trouve en place.

La bonne gestion du tourisme religieux répercute sur l’ensemble des secteurs économique de la localité tout en promouvant d’autres genres de tourisme comme par exemple le tourisme de nature ou écotourisme et autre tourisme du patrimoine culturel.

Partenaires des  programmes du développement Mondial dans la paix 

Les lieux de pèlerinage conviennent pour tout âge, seul ou en famille. Il offre une occasion de prendre du recul par rapport à l’agitation de la vie quotidienne, en quelque sorte de reprendre son souffle ou simplement de le retrouver soi même par le biais de la spiritualité. Nous y retrouvons l’amour du prochain que retrouvons  le tourisme social.

Recevant, les participants à l’assemblée générale du BITS à Rome en Décembre 1964 (BITS-Information, Février 1965, n°5) le pape Paul VI s’exprimant ainsi :

<< Parmi les si nombreuses considérations que le problème du tourisme social International, Vu sous son aspect pastoral, pourrait nous suggérer, nous nous en tiendrons au reste à quelques réflexions  <<  Justement, ces réflexions concernent, à notre humble avis, les relations humaines, l’entraide et la communion que se partagent les tourismes religieux et social.